Cthulhu Dawn

« N'est pas mort ce qui à jamais dort et, en d'étranges éternités, la Mort même peut mourir... »
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Voyage au pays des merveilles [LIBRE]

Aller en bas 
AuteurMessage
Gokudera Hayato

avatar

Nombre de messages : 91
Age : 26
Localisation : Isle sur la sorgue
Statut : Homme à tout faire
Date d'inscription : 14/09/2008

MessageSujet: Voyage au pays des merveilles [LIBRE]   Mar 20 Jan 2009 - 10:28

Gokudera venait de retrouver son fournisseur habituel et avait donc recharger ses munitions, avec toute sorte de nouveaux petits bijoux dont il avait hâte de tester l'éfficacité.

"Pfff… Cette saleté de vieux a encore monté ses prix, et en plus faut se casser le cul à le trouver…"

Malgré cette mauvaise humeur apparente, il était tout de même content d'avoir pu se laisser oublier depuis l'incident de la taverne. Ainsi son pied avait eu le temps de se remettre un peu plus en état. La blessure était assez sérieuse, mais il s'en était presque déjà remis avant d'aller exploser la taverne. Heureusement, sinon il aurait terminé sa vie bouffé par des zombies ou enseveli sous les gravats. Quelle fin merdique!
Il se promenait maintenant dans le fameux cimetière du refuge, non pas qu'il eusse une quelconque envie d'aller voir un être cher, car de toute façon il aurait eu bien du mal à le trouver, mais juste pour le plaisir de promener dans ce lieu morbide. Tout en marchant de manière désinvolte il ressenti soudain une présence dans son dos. Il se retourna brusquement et ne vit absolument personne, il commença à agiter la tête puis se décida à regarder dans les airs où il y vit un démon. Celui-là avait l'air plus faible que ceux qu'il avait combattu, aussi il se mit à rire férocement. Le démon irrité fonça sur l'ancien mafieux, en piqué, et essaya de le transpercer avec sa main, seulement son niveau était un peu trop bas pour Hayato qui s'empressa de dévoiler sa nouvelle technique.
En effet, il sorti du fil de fer, assez résistant pour contenir le démon. Cependant sur ce fil de fer était enfilé une nouvelle sorte de petite bombe à mèche. Une version miniature de celles que l'on voit dans les dessin-animés. Il les alluma avec son briquet d'un geste vif puis s'écarta de quelques pas tout en serrant aussi fort que possible le fil qui se planta dans la cher de l'entité maléfique. Le démon se désintégra alors dans une explosion si puissante qu'elle en ébranla les murs du cimetières.
Hayato avait alors éprouvé une immense joie à voir ce pauvre démon se faire déchiqueter devant lui et la tâche de liquide vital sur le sol l'excitait encore plus. Cette technique lui avait notamment permis de ressentir le mal qu'il faisait à sa victime, cette satisfaction, transmise par le lien de fer.
Seulement pour son retour, il avait su se faire remarquer, et l'explosion allait surement ramener du monde. Ça promet d'être intéressant…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Itsuki Kamiyama
Admin
avatar

Nombre de messages : 129
Age : 29
Localisation : Strasbourg
Statut : Partisan (Necrose) Libraire
Date d'inscription : 08/09/2008

MessageSujet: Re: Voyage au pays des merveilles [LIBRE]   Jeu 5 Fév 2009 - 22:53

Itsuki n'en pouvait plus de rester a ne rien. Il avait remis en etat sa petite boutique, vendu quelques livres a des humains en perditions, ramener a la terre nourricière beaucoup d'âmes damnées et rendus aux profondeurs de la terre certains demons agaçant.
Il etait maintenant dans sa chambre, le regard perdu sur la grande faux de bois et d'acier, polie et affuter comme il se doit. C'est a dire, de manière a décapiter un homme sans s'en rendre compte.

Il la contemplait ainsi depuis maintenant quatre heures. Se désespérant de voir un si belle objet inutile.
Il se leva, l'empoigna et caressa sa lame tel le buste de l'amante a qui l'on viens de faire l'amour; en symbiose, fusionnant, un corps pour deux esprits.

Alors que l'acier pénétrais sa paume gauche, un éclaire traversa Itsuki. Le sang perla sur six centimètres de plaie avant de couler sur le bois de la faux, tel une larme implorante a l'égare de son aimé.

Itsuki releva la tête lentement.

"Oui Yoru... Ce soir, nous sortons."

Il ne savait où il allait, ses pas le portèrent naturellement au seul endroit où il pouvait se sentir un danger, où il pouvait se sentir en vie... Parmi les morts des des vivants. Au cimetière des humains.
Alors qu'il déambulait le long des marbres, il vit une ombre nonchalante au dessus de lui, un démon inférieur au corps deja mort et qui s'effritait au moindre souffle de vent... Un demon poussiéreux et rouillé. Crachez lui au visage et il mourra.

C'est alors qu'il aperçut un jeune homme dont la silhouette lui semblait familière.
Alors qu'il vit l'attaque, et qu'il remarqua l'éclaire de feu significatif du bâton de dynamite et que le visage de l'homme s'illumina, il le reconnut.

*Et merde... Encore lui...*

Le demon explosa alors. Puis, le nuage de poussières donna une seconde intensité à l'explosion.
Là, le sourire satisfait de l'homme se dessina sur son petit visage. Apparemment, il etait fière de lui d'avoir pus tuer un demon a moitié mort.

Itsuki avançât au milieu des gerbes de l'explosion mourante, son ombre se détacha et s'amplifia en des valeurs gargantuesque. Il semblait un demon de l'enfer, une faucheuse froide au regard de glace, la faux accrocher en travers du dos. Les poches de gaz sous-terraines dus a la fermentation des corps en putréfaction explosaient a leurs tours, et se rependirent a terre, tel une lande de feu.
Oui, Itsuki se sentait bien a son aise ici, dans son domaine.

Il s'arreta, sortit sa faux et tenta de prendre une pose digne de ce qu'il devait représenter en ce moment.
Il droit mais décontracté, sa faux a ses coté, le pied du manche contre les siens, et le bras droit tendus a droite, tenant le sommet de la lame le plus éloigné de lui possible, l'acier tranchant faisant un prolongement de son propre membre. Ses vetement flottants et claquants au grès des flammes. Sa chemise s'acordait parfaitement au decors.

Il prit un inspiration et appella l'homme.

« Alors? Fiere d'avoir annihiller un demons de r-Ouille!!! »

Alors qu'il finissait sa phrase, un paysan abattit sur son épaule gauche un gourdin. Itsuki tourna lentement la tête vers la gauche, le temps de voir le regard de l'homme en loque et esquiva un autre coup. Dans un virevoltement de tissus blanc, la tête de l'homme vola d'elle même dans un arc-en-ciel pourpre. Itsuki reprit instantanément sa position initial, le feu se reflétant dans les yeux, un geyser de sang derrière lui et un corps s'effondrant à ses pied, parcouru de soubresaut sur un fond d'explosion rappelant l'apocalypse.
La tête finit par atterrir quelques mètres devant lui, le cerveau ayant assez de sang pour une dernière phrase murmura:

« Attend voir que je t'attra... »

Il venait de se rendre compte qu'il etait mort en voyant son corps plus loin.

La situation etait ainsi, deux hommes se toisant du regard, tout les deux armés et dangereux, une tete qui roulait des yeux au centre. Et un long silence parcouru des crépitement des flammes mourante dans l'obscurité d'un monde mort...

_________________
"There is nothing either good or bad, but thinking makes it so." -- William Shakespeare
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eden Lown

avatar

Nombre de messages : 34
Age : 25
Statut : Résistante / Chanteuse dans un groupe de rock
Date d'inscription : 31/10/2008

MessageSujet: Re: Voyage au pays des merveilles [LIBRE]   Ven 6 Fév 2009 - 23:59

Depuis l’épisode de la bibliothèque, Eden avait, si l’on peut dire, disparue de la surface de la Terre , ou tout du moins, de ce qu’il en restait.
Ces journées d’errances ne furent pas vaines, puisque la jeune fille, après s’être « reposée » un certain temps, jusqu’à se remettre complètement de ses blessures, avait réussit à dégoter une arme, abandonnée près de deux corps littéralement inertes, qu’elle trouva sur son chemin.
« L’œuvre des démons, surement … » avait pensé la jeune blonde en haussant les épaules, et en s’emparant, sans aucuns scruples, de l’arme quelques semaines auparavant et qui se trouvait à présent toujours sur elle.

Depuis son « exil » quelque peu forcé, Eden avait changée du tout au tout.
L’infime part d’espoir et d’humanité qui restait en elle avait disparue, si bien qu’à présent le sort des ses « congénères » lui importait peu, voir l’indifférait.
Toutes ces heures passées à réfléchir seule, avec pour seule compagnie une guitare qui la suivait partout, à la situation dans laquelle elle se trouvait, l’avait terrifiée un temps.
Puis blasée.
Elle n’en avait plus rien à faire, des autres et même de sa vie.
De toute façon, les sentiments n’avaient pas – plus – leur place ici.

Et une fois qu’elle se retrouva avec ce semblant d’épée en main, plus rien ne l’arrêta.
Généralement, pour se nourrir, Eden tuait quelques animaux errants, mangeait ce qu’elle trouvait et, quelque fois, de la chair humaine.
Cela était arrivé que quelque fois depuis son « périple en solitaire », mais la fille n’en gardait pas un souvenir si affreux que la plupart des gens pourrait avoir.
Non, pour elle, c’était devenu un « moyen comme un autre pour survivre ».
Ce qui était à présent quelque chose de normal pour elle à présent, était loin de l’être antérieurement à cette longue période de solitude.
En effet, elle s’était toujours refusé, même dans ce Monde en déchéance, à dévorer les membres d’êtres humains.
Mais la période où Eden pensait comme cela est bel et bien révolue. Morte et enterrée, pour utiliser une autre expression.
Le point principal à retenir de ce qu’Eden appelle elle-même son « exil » est simple.
Il y a eu une Eden avant, et il y l’Eden de maintenant, celle qui n’hésite plus à tomber dans ce que certains appelleront le cannibalisme.
L’enveloppe corporelle reste la même, mais la mentalité change.
Mais, en même temps, « tout le monde change …» se disait la jeune femme.

Apres avoir marché longuement sans but comme à son habitude, Eden avait décidé de passer par le cimetière, un endroit où ses "balades" sans fins l’amenaient souvent.
Un endroit qu’elle aime.
Un endroit qui l’apaise.
Un endroit où elle se sent bien. Simplement.
Ne lui demandez pas pourquoi, elle n’en sait sûrement rien. Mais ce lieu agit comme un aimant , des qu’il se trouve à proximité d’elle.
A moins que ce ne soit l’esprit des morts qui l’appelle …

Pour une fois, Eden aperçut deux silhouettes en ce lieu qu’elle adorait. Chose rare, puisque cela faisait longtemps que plus personne ne venait fleurir les tombes.
Elle s’approcha, assez prés pour distinguer les deux hommes face-à-face, armés, visiblement, et ce corps gisant sur le sol, non loin de la tête qui allait « avec».
Intriguée par cette scène, et en manque d’action, Eden décida d’en savoir plus, et sûrement de manière irréfléchie, car si cela tournait mal, ils seraient deux contre elle et, bien qu’armée, elle aurait sûrement « un peu de mal à s’en sortir sans une petite égratignure », avait-elle pensé.

S’avançant alors à une distance respectable des individus masculins, elle déclara d’un ton se voulant pertinent :
« Alors, Messieurs, il faudrait peut-être l’enterrer, ce pauvre homme. Ou alors le manger, mais je n’ai pas très faim », tout en désignant du menton le corps inanimé et la tête quelque peu plus éloignée de celui-ci.


Dernière édition par Eden Lown le Sam 7 Fév 2009 - 23:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gokudera Hayato

avatar

Nombre de messages : 91
Age : 26
Localisation : Isle sur la sorgue
Statut : Homme à tout faire
Date d'inscription : 14/09/2008

MessageSujet: Re: Voyage au pays des merveilles [LIBRE]   Sam 7 Fév 2009 - 22:45

"Ah tiens, on se rencontre donc de nouveau…"

Gokudera se tenait droit face au partisan qu'il ne cessait de croiser sur son chemin depuis qu'il l'avait aperçu dans les rues de la métropole. Coïncidence? Impossible. Ces notions absurdes comme le hasard ou la malchance n'existe pas en ce bas monde! Tout est le résultat inéluctable d'une action ou d'une autre dans notre misérable vie. Mais qu'avait-il bien pu faire pour que ce parasite lui colle à la peau? Lui même ne le savait pas, et ce n'était pas le plus important, après tout…
Ainsi, Hayato qui affichait un air plus renfrogné que surpris se prit à apaiser les trait de son visage après cette petite réflexion philosophique sans queue ni tête et complètement inutile. Il remarqua alors, non pas la "prouesse" de l'homme aux oiseaux morts mais plutôt cette magnifique faux dont il s'était servi pour son œuvre. Il s'exclama alors avec une interrogation qui ne dont il ne voulait, bien entendu aucun réponse :


"Alors, on a sorti son nouveau jouet pour faire mumuse?"

Celle ci était bien entendu une provocation, une invitation à bras ouvert pour entamer un duel qui n'a été retardé que trop longtemps. Il fallait enfin déterminer qui était le plus fort, ou tout simplement se latter la face jusqu'à ce que l'un des deux gaillards soit satisfait d'avoir défiguré ou pulvérisé ce qui lui servait d'adversaire.
Il était alors impatient de pouvoir enfin concrétiser cette idée quand une jeune fille blonde fit son apparition, comme un cheveu sur la soupe, et s'exclama d'un ton quelque peu présomptueux.


"Dégage, tu gène"

Hayato ne se gêna pas pour l'envoyer bouler d'un ton ferme et sec. Néanmoins, il était évident que la jeune fille, qui semblait avoir un caractère bien trempé, n'allait pas repartir comme elle était venue…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Itsuki Kamiyama
Admin
avatar

Nombre de messages : 129
Age : 29
Localisation : Strasbourg
Statut : Partisan (Necrose) Libraire
Date d'inscription : 08/09/2008

MessageSujet: Re: Voyage au pays des merveilles [LIBRE]   Sam 7 Fév 2009 - 23:22

Itsuki était fière de son entré en scene. Il aimait toujours les soigner pour donner une impression de grandeur et distillé la peur chez ses assaillants. Son délire pyrotechnique avait fait l'effet escompté, du moins pour lui.

Il continuait d'observer l'homme qu'il connaissait et le toisait du regard.
Alors qu'il sortait de sa léthargie pour harponner Itsuki d'une réplique qui le blessa légèrement dans son amour propre pour sa douce amie personnifier par l'instrument de mort, tendre, cinglante, coupante, meurtrière, Yoru était parmi eux. La pauvre... Elle n'était pas un jouet.

*Tu va regretter de la traiter ainsi...*

Son regard se renfrogna, la lueur s'éteignit dans ses yeux. Et ses membres tremblèrent d'excitation.
C'est alors qu'un nouveau protagoniste rentra dans la danse. Il tourna légèrement la tête pour reconnaitre celle qu'il avait déjà rosser il y a quelques temps.

"Pfff... Genre normalement, je laisse ma viande en état d'être manger... tu devrais le savoir petite... Surtout que tu as failli te retrouver comme lui...
Et ton épaule, elle va mieux?"


Tout le long, son tons était resté monocorde et froid. Pour faire comprendre qu'il ne souhaitais que leurs mort.

Il leva lentement sa faux, la posa sur ses épaules tel un crucifié.

"En tout cas mes petits amis... Vous allez pas me gonfler ce soir!"


Alors qu'il finissait sa phrase, d'un mouvement rapide et sur, il déploya son bras, la lame trancha la stèle la plus proche.
Elle ne bougea pas d'un pouce.
Il continua son mouvement en tournant et frappant du pied le marbre qui fusa vers l'homme pendant que l'acier se planta dans la tête du paysan qui fut projeter au visage de la blonde.

Itsuki, dans l'ampleur du mouvement, prit une impulsion et sauta en tournoyant sur le mausolée le plus proche. Il se stabilisa, réprima une nausée soudaine et regarda de haut les deux intrus face a leurs projectile personnel.

"hum... Je crois que nous ne nous sommes pas présenté..."
Il fit une legere révérence
"Je suis Itsuki Kamiyama, votre faucheuse personnel."
Ses cheveux flottaient gracieusement au vent au gré des claquements de sa chemise.

*Un univers de mort... je ne peut même pas leurs balancer des boules de pus... Va falloir que je trouve un autre moyen...
Je vais encore être obligé de leurs réduire en bouilli putrescente...
Au moins, ici ça ne se verra pas.*


Il frappa la flèche du mausolée d'un rapide coup de pied et la rattrapa au vol.
Il se concentra, le pouvoir affluait.
Debout, droit comme un I, la faux dans une main, une flèche de marbre dans l'autre. Il attendait patiemment que la situation nouvel se débloque. Un aura noir visible et presque palpable l'entourait. Il rayonnait de ténèbres dans ce monde détruit.

Il s'amusait a faire tomber des gravillons du toit en attendant...

_________________
"There is nothing either good or bad, but thinking makes it so." -- William Shakespeare
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eden Lown

avatar

Nombre de messages : 34
Age : 25
Statut : Résistante / Chanteuse dans un groupe de rock
Date d'inscription : 31/10/2008

MessageSujet: Re: Voyage au pays des merveilles [LIBRE]   Dim 8 Fév 2009 - 14:36

Eden n’avait même pas répondu à l’homme qui lui avait dit de « dégager».
Elle s’était juste contentée d’émettre un petit rire.

Ce fut ensuite à l’autre homme de lui adresser la parole.
Ce qu’il dit lui fit se rappeler qui il était.
Eden n’avait même pas reconnu l’homme qui les avaient « persécutées », Sarah et elle (elle se demandait d’ailleurs quelque fois ce que celle-ci devenait) à la bibliothèque.
Maintenant, si.
Revoir cet individu qu’elle avait voulu tuer quelque temps plus tôt avait remué quelque chose en elle, une légère contrariété, en réalité.

Elle s’apprêtait à lui répondre, mais elle n’en eu pas le temps, puisque l’homme enchaina, sans même attendre sa réponse.

Il parla et se mit à faire une sorte de « démonstration » avec sa faux.

C’est alors que la jeune femme reçu quelque chose à la tête, un quelque chose qui l’avait faite tomber, chute due à la puissance du projectile.
Décidemment, ce type avait pour habitude de lui balancer des trucs à la figure...

Eden constata avec dédain, après quelques secondes, le temps de reprendre ses esprits et de se relever, que cette « chose » qu’elle avait reçue en pleine face n’était autre que la tête du paysan.
Ensuite, elle jeta un regard à sa droite, et vit que l’autre homme avait reçu le même sort qu’elle, avec pour seule différence le projectile utilisé.
Elle n’eu pas le temps de l’observer plus longtemps, puisque l’homme de la bibliothèque prit de nouveau la parole pour nous indiquer son nom en nous toisant du regard.

En y réfléchissant bien, Eden avait trouvé cette scène plutôt pathétique et, pour elle, le dénommé Itsuki « avait sûrement été pris d’une crise d’hystérie, ou d’un truc du genre ».
Ou alors, il était fou, Tout simplement.
Une folie dangereuse, une névrose certainement incontrôlable et dont Itsuki prenait sans doute plaisir à exécuter.

A présent, il attendait.
Il devait jubiler d’avoir « humilié » ainsi les deux personnes se trouvant face à lui.

Eden le regardait avec un regard noir, et l’envie de meurtre qu’elle avait eu sur sa personne quelque temps auparavant revenait de manière décuplée.

Se rendant à l’évidence qu’elle ne pourrait pas le tuer toute seule, elle se tourna alors vers son « compagnon d’infortune », et lui dit :
« Hé, j’pourrais essayer d’m’en débarrasser toute seule, mais ce serait plus facile à deux. Tu m’suis, ou pas ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gokudera Hayato

avatar

Nombre de messages : 91
Age : 26
Localisation : Isle sur la sorgue
Statut : Homme à tout faire
Date d'inscription : 14/09/2008

MessageSujet: Re: Voyage au pays des merveilles [LIBRE]   Dim 8 Fév 2009 - 15:09

Un morceau de stèle fonçait droit sur Hayato qui en guise de réflexe, s'envoya valser lui même avec un mini-bâtonnet de dynamite. Il détestait cette technique mais il n'avait pas le choix, il vaut mieux préserver les os que la chair après tout. Une fois à terre, il remarquais que la jolie tête blonde avait eu le loisir de voir la tête du défunt paysans de plus près…
Tout deux étaient étendu sur le sol et le partisan commençait alors à se présenter.
Hayato ne comptait pas rester allongé éternellement sur le sol boueux, il se releva donc élégamment, dépoussiérant son pantalon et remettant en place ce qui lui restait de manche. C'est alors que la jeune fille l'interpela en lui criant un :


"Hé, j’pourrais essayer d’m’en débarrasser toute seule, mais ce serait plus facile à deux. Tu m’suis, ou pas ? »"

C'est alors qu'il répondit :

"Tsss, surement pas. Je peux très bien me débarrasser de ce guignol tout seul, ne me sous estime pas."

Hayato avaiit fait équipe plusieurs fois avec Inaya notamment, seulement il se disait bien mieux seul et sa nature solitaire avait maintenant repris le dessus. Peut être que ce cimetière lui rappelait la mort de son parrain, un des seuls à qui il y faisait confiance. D'ailleurs, la confiance de l'ancien mafieux était morte avec lui. De temps en temps, il lui arrivait de penser aux autres anciens membres de la famille, qu'il côtoyait tout le temps mais il ne les reverras peut être jamais et d'un coté, ce n'était pas plus mal.
Ainsi, le jeune homme se tenait maintenant immobile devant le prénommé Itsuki qui restait immuable. Il avait cette fâcheuse tendance à faire des entrées en scène remarquées et il gardait toujours un côté dramatique dans sa façon de faire. Le premier qui bougerait était en proie en une attaque féroce de l'autre, tout deux le savait et la jolie tête blonde étendue au sol, à qui il se faisait un malin plaisir de feindre l'ignorance, le savait également.
Ainsi, comme pour gagner du temps, Hayato rentrait dans le jeu du partisan et se présenta à son tour:


"Gokudera Hayato, pour vous servir"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Itsuki Kamiyama
Admin
avatar

Nombre de messages : 129
Age : 29
Localisation : Strasbourg
Statut : Partisan (Necrose) Libraire
Date d'inscription : 08/09/2008

MessageSujet: Re: Voyage au pays des merveilles [LIBRE]   Dim 8 Fév 2009 - 22:50

Le trio restait ainsi a ce contempler.
Bien que le combat soit déjà lancer et que des dégâts ont été commis sur chacun de ses opposants, Itsuki restait indemne et attendait que quelque chose bouge.

C'est alors que l'homme daigna se présenter.

« Hum.. Gokudera... Moé, si tu le dit... »

Il ne pouvait s'empêcher de prendre un ton arrogant face a lui. Après tout, ils avaient déjà eu une discussion presque banal avant qu'un abrutis d'humain vienne tout faire exploser sans raison.
Il ne tenais pas à bouger de son mausolée. Il savait que s'il sautait le premier, les deux autres profiterais du temps de réaction pour l'attaquer alors qu'il retombe.
Il préférait garder la hauteur comme étant un avantage, un bonus de poids et de puissance s'il devait fondre sur sa cible.
Donc, il se contentais de piquer verbalement ses ennemies pour étudier leurs réactions.

*Bon... Déjà un nom, c'est pas mal... Mais l'autre... *

Itsuki posa sa faux contre le bout de marbre qui tenais plutôt la flèche et commença ta joué avec la-dite flèche en la faisant tenir en équilibre sur son index tout en s'adressant à la blonde.

« Bon, et toi petite? A part tomber en combat, tu fais quoi de beau?
A chaque fois que je te vois tu es a terre...
Un nom au moins? »


Il finit sa diatribe en lançant la pointe en l'air, fit un tour sur lui-même et frappa d'un coup de pied bien placer la flèche pour qu'elle vienne se planter profondément au pied de la fille au cache-œil.
Et il finit sa rotation en fléchissant les genoux pour attraper trois caillou avec lesquelles il se mit a jongler en chantant a mi-voix « Hard To Concentrate » d'un vieux groupe plus connus en ce jour, les regretter Red Hot Chili Peppers...

_________________
"There is nothing either good or bad, but thinking makes it so." -- William Shakespeare
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eden Lown

avatar

Nombre de messages : 34
Age : 25
Statut : Résistante / Chanteuse dans un groupe de rock
Date d'inscription : 31/10/2008

MessageSujet: Re: Voyage au pays des merveilles [LIBRE]   Lun 9 Fév 2009 - 1:07

Gokudera avait donc refusé la proposition d’alliance faite par Eden.

Ainsi soit-il.
Finalement, ce n’etait pas plus mal.
Eden avait prit l’habitude de se débrouiller seule, alors pourquoi en changer ?

A présent, le silence avait était brisé, et les « réjouissances » allaient (enfin ?) pouvoir commencer.
En effet, après la présentation d’Hayato, Itsuki avait « lancé » une perche plus ou moins arrogante à Eden pour que celle-ci en fasse de même.

Et elle se fit une joie de lui répondre, malgré la tentative d’intimidation faite par ce dernier à son encontre en lui lançant une pointe atterrissant juste devant elle.

« Hé bien, mon cher Itsuki, commença-t-elle, marquant un temps de pause, je passe le temps comme je peux, vois-tu, en trainant dans des cimetières, par exemple.
Ca m’apaise. D’ailleurs, tu devrai venir ici plus souvent, tu m’as l’air vraiment nerveux, à cran, même,
ajouta-t-elle avec une pointe de sarcasme, juste ce qu’il fallait.
Mais dis-moi, et toi, à part t’amuser avec des armes et balancer des têtes sur les gens, que fais-tu d’autre ? »

Puis, elle ramassa la pointe qui se trouvait à ses pieds et la planta dans la tête du paysan qu’elle commençait à présent à bien connaître, pour ensuite la renvoyer à Itsuki, tout en criant :

« Quant à mon identité, appelle-moi Eden, ça suffira ».

Une fois l'arme arrivée à destination, c’est-à-dire devant Itsuki, la fille, d’une manière assez déconcertante, se mit assise, et commença à jouer avec la guitare qui se trouvait dans son dos les premières notes d’Aneurysm.

« Je préfère Nirvana aux Red Hot’ », ajouta-t-elle avec un regard et un sourire provocateur, à l’intention de l’homme de la bibliothèque qu’elle entendait vaguement fredonner un air de ce groupe.

Son comportement était inconscient, elle le savait, mais s’en fichait également.
Provoquer le danger l’amusait, à présent.

Ainsi, assise en tailleur, son instrument entre les mains, jouant un morceau d’un des groupes qu’elle appréciait le plus, Eden attendait la suite, qui promettait d’être passionnante, avec une lueur d’excitation dans les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gokudera Hayato

avatar

Nombre de messages : 91
Age : 26
Localisation : Isle sur la sorgue
Statut : Homme à tout faire
Date d'inscription : 14/09/2008

MessageSujet: Re: Voyage au pays des merveilles [LIBRE]   Lun 9 Fév 2009 - 10:43

Les présentations étant finies, un étonnant "concert privé" s'était établi, concert auquel Hayato ne prêtait aucune attention. Ainsi le jeune homme sorti un bâton de dynamite assez fin, plus fin que la normale (Ses munitions étaient très variées et le secret d'où il pouvait bien les cacher était quant à lui extrêmement bien dissimulé…) et il commença à s'amuser avec, à la manière d'un écolier s'ennuyant durant un cours et qui n'a que son stylo comme source de distraction. Il fit alors mine de s'asseoir mais au moment de poser ses fesses sur le sol, il envoya d'un geste brusque l'explosif sur la stèle que le prénommé Itsuki surplombais présomptueusement. Celle-ci, dans une explosion vraiment moyenne, fissura entièrement le morceau de pierre qui menaçait de s'écrouler à tout instant.

"Descend donc de ton perchoir le piaf…"

Lança-t-il tout en arborant sourire défiant. Le combat allait véritablement pouvoir commencer et comme pour annoncer le signal de départ, il lança dans les airs un feu d'artifice artisanal qui explosa avec de magnifiques nuances de rouge. Cela allait ameuter encore plus de demeurés qui allaient terminer leur misérable vie comme ce malheureux paysan qui jonchait maintenant le sol en deux parties bien distinctes. Gokudera continuait néanmoins à ignorer la jeune femme blonde, comme pour lui montrer qu'elle ne valait même pas la peine d'être considérée. Après que la fumée des diverses explosions ce soit dissipée, le jeune homme avait empoigné fermement deux bâtons de dynamite, un dans chaque main et il attendait maintenant que le partisan remette les deux pieds sur terre pour le cueillir comme il se doit…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Itsuki Kamiyama
Admin
avatar

Nombre de messages : 129
Age : 29
Localisation : Strasbourg
Statut : Partisan (Necrose) Libraire
Date d'inscription : 08/09/2008

MessageSujet: Re: Voyage au pays des merveilles [LIBRE]   Ven 13 Fév 2009 - 22:57

Itsuki se tourna légèrement vers Eden tout en continuant de jongler et lui dit passivement:

"Moi aussi j'aime bien Nirvana, c'est con, si j'avais su, j'aurais amené ma basse pour t'accompagner..."

Alors qu'il finissait sa phrase, le prenomé Gokudera décida de faire sauter sa cabane de marbre. il n'eut pas le temps de se rendre compte de ce qui se passait, l'important était qu'il avait perdu son équilibre et qu'il avait perdu ses caillou.
il profita de la fumer et de la poussière qui bouché toute vision pour attraper sa Yoru et prendre une impulsion sur un gravats qui tombait. Il se propulsa, toute rage en avant la faux tendu vers l'homme qui tenait maintenant deux batons rouge, qui se virent couper et répandirent leurs poudre au sol dans un coup de vent d'un gris métallique.
Itsuki se baissa pour glisser entre les jambes de l'homme, lâchant son arme dans les airs. Il réussi à passer derrière lui. il se mit trois mètres derrière lui, leva lentement les main et réceptionna entre ses paumes la lame qui allait s'enfoncer dans son crane.
Il prit l'extrémité "bois" de son arme et commença a la faire tourné entre ses doigts, décrivant des cercle co-centrique devant une stèle de marbre, s'arrêta et ramassa les bouts de pierre couper.
Et jongla avec, d'une main, de plus en plus haut, avant de les frapper chacun dans les airs, du plat de la lame pour en bombarder l'homme explosif.

Une fois ses maigres projectiles épuisé, il se remit en position de garde, avant de decider d'entamer un morceau de solo de basse avec sa faux en mimant chacun des sons avec sa bouche. Seven Nation Army etait facilement reconnaissable...

_________________
"There is nothing either good or bad, but thinking makes it so." -- William Shakespeare
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eden Lown

avatar

Nombre de messages : 34
Age : 25
Statut : Résistante / Chanteuse dans un groupe de rock
Date d'inscription : 31/10/2008

MessageSujet: Re: Voyage au pays des merveilles [LIBRE]   Lun 16 Fév 2009 - 2:53

Eden avait assisté avec intérêt à la scène qui venait de se dérouler sous ses yeux, s’étant arrêter de jouer, et se trouvant debout.

La jeune blonde avait été, elle devait le reconnaître, impressionnée par l’agilité dont avait fait preuve Itsuki.

Finalement, elle commençait à trouver le personnage intéressant.
Surtout quand celui-ci avait attaqué le dénommé Gokudera.

* Finalement, il ne peut pas s’en débarrasser tout seul, comme il me l’avait affirmé * avait-elle pensé le sourire aux lèvres.

Elle avait donc apprécié que celui-ci se retrouve dans une position plutôt inconfortable, et avait même hésité à " s’incruster " dans ce " combat " masculin, avant de finalement se contenter de regarder.

Cela était tout aussi passionnant, et, accessoirement, moins dangereux.

A la fin de cette " bataille " d' où Itsuki était vraisemblablement sortit vainqueur, elle l’entendit à nouveau fredonner un air qu’elle connaissait presque par cœur.
Son arrogance lui plaisait bien.

Alors, comme pour déconcerter les deux garçons qui se trouvaient autour d’elle, Eden posa sa voix sur celle de l’homme au prénom japonais, tout en sortant la lame qui se trouvait entre son pantalon et sa cuisse, la « caressant » presque.

A ce moment precis , la situation était telle : deux personnes armées chantonnant, et une autre qui venait de se faire bombardée par des bouts de pierres coupées.

Situation plutôt cocasse, pour ce lieu où devrait régner silence et respect.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gokudera Hayato

avatar

Nombre de messages : 91
Age : 26
Localisation : Isle sur la sorgue
Statut : Homme à tout faire
Date d'inscription : 14/09/2008

MessageSujet: Re: Voyage au pays des merveilles [LIBRE]   Lun 16 Fév 2009 - 10:44

Itsuki avait réussi avec brio sa retombée, il avait même mis Hayato en grande difficulté, il était maintenant placé derrière lui et l'ancien mafieux sentait qu'au moindre geste il viendrait cueillir sa tête comme un fruit mur. Il restait là, tétanisé, ses deux morceaux de dynamite à la main, la poudre s'écoulait encore un peu puis une légère brise caressa son visage et fit virevolter ses cheveux en arrière. La poudre…Le vent… C'était ça! Il laissa tout d'abord tomber un premier morceau de dynamite et une allumette qu'il avait allumé par je ne sais quel moyen avait maintenant pris place dans sa main et ça, le partisan ne pouvait pas le voir. Il la fit tomber tout en priant qu'elle ne s'éteigne pas durant sa chute, la petite flamme faiblissait mais ne mourrait pas et, à sa retombée, embrasa le sol avec un manteau de flamme rougeoyante, rien de bien méchant, certes, mais assez pour faire sortir du pétrin un ancien mafieux. Il était, au même titre qu'Itsuki, pris dans le brasier, seulement il avait l'habitude de se bruler, une fois de plus ne changerait rien. Il fit un bon d'un mètre vers l'avant tout en se retournant et il lança un bâton de dynamite tel un jouet qu'on lance à un chien, sans même l'avoir allumé. Ainsi l'explosif traversa les flammes en tournoyant sur lui même et il explosa sans prévenir, juste devant le partisan.

"Ne me sous estime pas!"

Cria-t-il avec une rage qui traduisait vraisemblablement sa satisfaction. Il savait néanmoins que ce n'était pas avec ça qu'il viendrait à bout de l'homme et il entrepris donc de faire quelques pas en arrière histoire de voir venir la prochaine attaque sans trop de difficultés. Il se retrouva aux côtés de la tête blonde qui avait maintenant pris place comme spectatrice et semblait même se réjouir du mal que prenait Hayato à se battre contre le partisan…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Itsuki Kamiyama
Admin
avatar

Nombre de messages : 129
Age : 29
Localisation : Strasbourg
Statut : Partisan (Necrose) Libraire
Date d'inscription : 08/09/2008

MessageSujet: Re: Voyage au pays des merveilles [LIBRE]   Lun 16 Fév 2009 - 23:34

Itsuki qui était trop occupé a joué de sa basse imaginaire fermait les yeux pour mieux s'y croire, il n'entendait plus que ses bruitages et la voix d'Eden qui l'accompagnait.
C'est alors que ses faculté démoniaque, furent appelé, un danger arriva, a pleine vitesse. Mais, des instinct démoniaque sans un corps entièrement démoniaque ne sert pas a grand chose...
Il se prit la déflagration de plein fouet. L'horrible chaleur vint lui lacérer le visage, lui laissant un gout amer de barbecue dans la bouche.
Il n'aimait pas ce changement dans l'atmosphère, cette haine contre lui, il n'était pas du genre a aimer être apprécier, mais de là à ce faire haïr... Non, en fait, il aimait, il aimait avoir un rival a qui donner un maigre espoir de victoire possible, jusqu'à le lui ravirent, ainsi que sa vie, dans un élan de noirceur, de puanteur de mort, sa chair se flétrissant... A quel doux spectacle pour ses yeux et ses narines...
A part ses vêtements, il ne subit quasiment pas de dégâts corporels... En tout cas, rien que sa guérison accéléré ne pouvait réparer en quelque minutes. Il décida cependant de jouer le jeu en creusant d'un coup de pied le sol pour libérer une poche de gaz morbide, et donner un second souffle a l'explosion, et se projeter lui même arrière, d'un appuie sur sa faux.
Il cria en sautant et se laissa choir en roulant derrière une stèle.
Il ne put qu'apercevoir Gokudera qui sautillait vers Eden, dans un but non avoué.

Itsuki réussit a se glisser d'ombre en ombre jusqu'à eux, usant de toute la discrétion qui était en son pouvoir.
Sa seul hantise était qu'il avait du laisser Yoru sur place...
Il finit par arriver entre eux deux, il se leva tel un diable hors de sa boite et murmura a l'oreille de l'homme:

"Me feriez vous l'honneur de cette danse très chére?!"

Sous son regard interloqué et offusqué, il s'écria:

"Mais non, pas avec vous! espèce de satyre!"

Par l'effet de surprise, il lui empoignât sa chemise et l'envoya valser sur une pierre tombale qu'il s'arrangea pour faire tomber sur lui, d'un coup de pied puissant, pour l'immobiliser.
Itsuki se retourna vers la blonde, sa chemise roussi et en lambeau largement ouverte sur son torse et déchiré sur son ventre blanc et plat. Il lui prit la main tenant la dague entre ses mains et lui fit en baise main, se releva de sa révérence, tenant encore fermement la main fermé sur la dague et lui dit langoureusement:

"Donc? Une petite valse vous tente gente Demoiselle?!"

Il commençât a battre une cadence avec le pied, se référant aux chutes de gravats ou feu follet qui explosait ici et là, ces feu follets qui illuminait le cimetière magiquement, tel une piste de danse irréel...

_________________
"There is nothing either good or bad, but thinking makes it so." -- William Shakespeare
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eden Lown

avatar

Nombre de messages : 34
Age : 25
Statut : Résistante / Chanteuse dans un groupe de rock
Date d'inscription : 31/10/2008

MessageSujet: Re: Voyage au pays des merveilles [LIBRE]   Mar 17 Fév 2009 - 16:35

L’espèce de « trêve » musicale qui venait d’avoir lieu etait finie, et le « conflit » qui opposait les deux hommes avait reprit de plus belle.

Itsuki avait été sortit de son apparente rêverie par Hayato et ses fameux pétards
La situation ne cessait de se renverser entre les individus masculins, et Eden trouvait cela relativement amusant.

Enfin un peu de distraction dans ce Monde où l’ennui représentait souvent les trois quarts du temps, le quart restant étant souvent dédié à la peur et l’inquiétude.

Ses réflexions terminées, Eden s’aperçut avec surprise que l’homme à la dynamite s’était retrouvé à ses cotés, et le regarda avec un air étonné et presque méfiant, avant de détourner le regard vers l’homme qui était arrivé vers eux sans même que la jeune femme ne s’en aperçoive, ce qui l’avait quelque peu désappointée un instant.

Une fois celui-ci bien visible, il murmura soudainement quelque chose à l’oreille de Gokudera qu’Eden ne comprenait pas, puis la scène se deroula alors tellement rapidement, si bien que quand elle « reprit ses esprits » suite à cet enchainement, Eden retrouva le partisan face à elle, presque torse nu, lui faisant une proposition et lui tenant la main avec des manières d’un autre temps, peu propices dans la situation présente, mais finalement, rien n’était plus sensé, dans le Monde tel qu’il était actuellement …

Puis, jetant un regard alternatif sur sa lame qui était à présent entre ses mains, bien sur, mais également entre celles du partisan, qui était désarmé, puisqu’il avait dû « abandonner » son arme à cause d’Hayato, et sur Itsuki, elle pensa que c’était une manière bien habile pour ne pas qu’elle s’attaque à lui, du fait qu’elle était la seule à être encore armée et non affaiblie.

Malgré tout cela, Eden accepta la proposition, sachant qu'elle devait rester sur ses gardes, et répondit au partisan d’un air mystérieux :

« Volontiers, mon très cher Itsuki. Cela fait tellement longtemps qu’un homme ne m’a pas honorée d’une valse. »

Puis, ils se mirent à danser, à virevolter au milieu de tout ces morts, en oubliant presque toute notion de la réalité, à l’exception de cette dague, qu’Eden serrait de plus en plus fort …
Par-dessus l’épaule de son improbable cavalier, la fille jeta un regard à l’homme aux explosifs, à l’arme qu’avait dû laisser malgré lui Itsuki, puis de nouveau à Hayato.

Elle se demandait à présent avec impatience ce qui allait se passer …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gokudera Hayato

avatar

Nombre de messages : 91
Age : 26
Localisation : Isle sur la sorgue
Statut : Homme à tout faire
Date d'inscription : 14/09/2008

MessageSujet: Re: Voyage au pays des merveilles [LIBRE]   Ven 20 Fév 2009 - 21:08

*Quel merdier, finir sous un putain de rocher, il manquait plus que ça. je compte pas terminé ma vie écrasé comme une merde par un caillou*

Sur ces douces pensées Hayato, dont les mouvements se limitaient à pouvoir gigoter les bras comme une belle andouille. l'ancien mafieux s'arrêta un instant.

"Tsss je voulais pas en arriver là, je vais prendre un sacré coup…"

D'un geste brusque et puissant il colla un mini bâton de dynamite à l'aide d'une étrange pâte grisâtre sur la stèle, l'explosif dont la mèche s'était allumé comme par enchantement. Gokudera serra les dents et ferma les yeux, survient alors une explosion qui éclata la stèle mais aussi le ventre du jeune homme qui, dès qu'il fut libéré, ne put s'empêcher de vomir son déjeuner.

"De si bonnes pâtes, c'est du gâchis"

Sur ce trait d'humour, il se releva élégamment comme si de rien était, sorti un mouchoir de sa poche et s'essuya la bouche comme à la fin d'un repas gourmet…

Il s'avançait vers les deux autres acteurs de cette bien violente pièce lorsqu'un homme survint pour lui barrer la route, avant de lui foncer dessus avec une course si désespérément désordonnée qu'il ressemblait à un gamin qui joue au soldat avec un bâton de bois. Hayato esquiva d'un pas latéral ce coup tellement amble qu'il aurait pu rater un éléphant et empoigna l'homme, le soulevant avant de lui assener un coup de tête rageur. Le malheureux à terre arborait un visage effrayé, et l'ancien mafieux ne l'aida pas à se calmer, bien au contraire.

"Je crois que t'as bien saisis ta place ici mon gros, t'as rien à foutre en ces lieux alors tu vas dégager tes fesses d'ici vite fait si tu veux pas finir avec tes différent orifices obstrués par des jolis bâtonnets qui feront de toi une roquette vivante."

Sur ces paroles l'homme déguerpissa à toute vitesse, commençant sa fuite à quatre pattes aidé d'un magistral coup de pied au cul d'un ancien mafieux, passablement énervé. la petite troupe de soldat improvisé qui se tenait à quelques mètres de la scène restaient tout d'abord figés, mais ils reprirent courage et foncèrent en braillant sur les trois individus. Les deux autres continuaient à danser, même si la tête blonde avait l'air plus préoccupé par ce qui se tramait que son joyeux partenaire. Hayato en avais ras le bol, quand la dizaine de joyeux lurons fut à portée, il lança un bâtonnet de dynamite devant ses yeux, et durant la retombée, il l'attrapa avec du fil de fer, le serra jusqu'à le faire exploser devant lui. La petite troupe avait pris confiance, croyant à un attaque avortée, seulement la poudre étalait par terre leur a vite remis les idée en place en les toisant d'un magnifique manteau de flammes. Ils s'étaient agglutiné comme des mouches devant l'ancien mafieux, c'était bien plus qu'il n'en demandais avant de laisser tomber son ancien zippo (il ne l'aurait jamais balancé à terre s'il en avait pas eu un nouveau…).
La vue de leur chair qui cramait avait apaisé la rage de l'affront fait par le partisan, c'est d'ailleurs pour cela qu'il laissa s'enfuir les survivants.

Sur ce il se dirigea lentement vers le couple de danseur et s'exprima d'un ton calme et reposé


"Et si nous reprenions là où nous en étions"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Itsuki Kamiyama
Admin
avatar

Nombre de messages : 129
Age : 29
Localisation : Strasbourg
Statut : Partisan (Necrose) Libraire
Date d'inscription : 08/09/2008

MessageSujet: Re: Voyage au pays des merveilles [LIBRE]   Ven 27 Fév 2009 - 21:57

Itsuki, trop perdu dans la musique imaginaire qui flottait dans sa tête depuis le début de cette valse n'avait pas fait attention au bruit environnant. Il continuait à danser avec tout le sérieux dont il était capable.
De temps en temps il se rapprochait d'Eden qu'il avait l'impression de perdre. Puis, c'est avec étonnement qu'il vit Gokudera se planter en face d'eux.
Itsuki se stoppa, tenant toujours fermement les mains de la jolie blonde, et lui demanda inquiet:

"Ba quoi? Tu attends ton tour ma grande?!"

Avec toute la vitesse dont il était capable, il se détacha de miss "cache-œil", garda la dague dans sa main et la planta dans la paume de celle de l'homme en face de lui.
Unis par ce lien d'acier, il commençât à tourner sur un tempo de plus en plus rapide. On passait d'un slow tranquille a un rythme de Rock acrobatique a vitesse démoniaque. Que Gokudera devait avoir du mal a suivre.
Itsuki tourna assez vite pour faire s'élever de la poussière, toujours perdu dans ses pensées de plus en plus rapide, le partisan fit décoller du sol le mâle grisonnant.

En plein milieu d'un tour supplémentaire, il se rendit compte qu'il dansait quasiment seul. Ne sentant plus son cavalier, il se stoppa net. C'est seulement lorsque la dague lui échappa de la main qu'il se rendit que Mister dynamite y était toujours accrocher.
Il partit s'abattre violemment contre une stèle avec toute la puissance de la danse qu'il eu subit.

Itsuki décida de ne plus y faire attention et de plutôt se pencher sur les quelques cadavres qui jonchait le sol et qui attirait sa curiosité.

*D'où ils viennent ces mecs?! J'ai rien fait pourtant...*

Il prit un corps entre ses mains et lui donnât une torsion sèche du cou pour lui arracher la tête. Il fit de même avec deux autres cadavres, se releva et commençât a jongler avec dans son coin, sans se soucier des autres protagonistes.
Il usa de ses pouvoirs sur les cranes et s'amusa a parier sur combien de tours il leurs faudraient avant de fondre en une bouillasse putrescente.
Alors que la décomposition commençait a se voir et a se sentir, il se retourna lentement vers les autres et leurs demanda tout en dansant sur place sous le rythme de son jonglage:

"Eyh Dudes! Qui sait d'où ses trucs là viennent??!"

_________________
"There is nothing either good or bad, but thinking makes it so." -- William Shakespeare
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eden Lown

avatar

Nombre de messages : 34
Age : 25
Statut : Résistante / Chanteuse dans un groupe de rock
Date d'inscription : 31/10/2008

MessageSujet: Re: Voyage au pays des merveilles [LIBRE]   Dim 8 Mar 2009 - 23:24

Les évènements s'etaient encore une fois deroulés avec célérité, et Eden avait de plus en plus de mal à suivre.

Aprés un drôle de moment partagé avec Itsuki, la jeune fille se retrouvait à nouveau seule, son éphémere " cavalier " etant reparti dans des acrobaties dangeureuses, dont Gokudera etait, pour ne pas changer, la cible.

Cible qui avait etait touchée avec l'unique arme que possédait Eden, d'ailleurs ...

Cette fois, le combat avait prit une tournure plus sanglante, avec un Gokudera à la paume plantée qui se retrouvait bien malgré lui sur le sol, certainement tres affaibli.

Eden assistait à cette scene sans bouger, et apres tout, pourquoi agirait-elle ?
Elle ne devait plus rien à personne ...

Quand elle se retourna, elle vit des corps inertes au sol, et un groupe de personne à l'air peu symphatique ...

* Bon, c'est quoi de ça, encore ... *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gokudera Hayato

avatar

Nombre de messages : 91
Age : 26
Localisation : Isle sur la sorgue
Statut : Homme à tout faire
Date d'inscription : 14/09/2008

MessageSujet: Re: Voyage au pays des merveilles [LIBRE]   Sam 14 Mar 2009 - 20:02

Gokudera s'était littéralement fracassé sur la roche, encastré dans la stèle, il avait du mal à rester conscient. Les dégâts qu'il avait subit étaient importants, trop important pour qu'il s'en sorte, il y voyait peut être même sa fin. C'est alors que son orgueil lui forgea une détermination qui semblait pouvoir lui survivre, l'œil emplit de la flamme de la rage, il regarda fixement Itsuki avant de se relever dans un effort immense accompagné de douleurs effroyables. Il jaugea d'abord l'étendu des dégâts : 3 côtes cassées, un muscle de sa jambe froissé et sa vieille blessure au pied qui refaisait surface. Ce constat était moins alarmant que ce qu'il avait pu prévoir au départ, mais il serait tout de même difficile de s'en sortir, ainsi il misa le tout pour le tout dans cette dernière attaque.

Itsuki s'amusait comme un petit fou, il n'a pas du donc remarquer les fils quasi invisibles qui s'étaient accrochés à lui. "Smoking Bomb Hayato" comme on le nommait dans le milieu, était réputé pour avoir plus d'un tour dans son sac, en plus de sa puissance de feu, et cela était vérifié. Il avait ici reprit une technique qu'il avait subit d'un combattant hors pair dont il avait réussi à se défaire tant bien que mal, ainsi durant la "danse" effrénée avec le partisan, il accrocha quelques fils sur l'épaule de ce dernier, en prenant soin de l'anesthésier légèrement pour qu'il n'en ressente pas le poids et a donc fermement gardé l'autre extrémité de ceux-ci dans sa main gauche.

Itsuki le regardait avec un air idiot, tout en jonglant et dansant avec la mort. Hayato avait lui un air complètement abattu, épuisé, les yeux à demi fermé, cachant à moitié sa rage. Tout d'un coup, il tira sur les fils afin de les tendre et d'un geste fluide et rapide de la main droite, il y apposa trois bâtons de dynamites. Celles-ci étaient spéciales et ce n'est pas le fait que la bombe humaine aux cheveux gris aie crié "Rocket Bomb!" qui les rends tant spéciales mais le fait qu'elle soit propulsées telles des fusées, sur leur ennemi. Ainsi Itsuki dû abandonner son petit manège pour se manger trois dose de dynamite. Gokudera ne voulait cependant pas s'arrêter là, connaissant lla résistance démoniaque du partisan, il lança alors trois bombes artisanales dans la fumée accompagnée d'une autre de forme différente. Les trois premières libérèrent de la poudre à canon en grande quantité, la dernière servit à enflammer celle ci, un gigantesque brasier s'était déclaré. Hayato ne tenait debout qu'à la seule force de sa volonté et il décida d'envoyer sa dernière salve d'explosifs en tout genre. Il s'y mêlait de tout, les "Rocket Bomb" en chef de file, suivies de bâtons normaux et de quelques petites bombes, le brasier servirait à allumer ceux-ci. Survint alors une explosion colossale, Même Gokudera en fut projeté en arrière, légèrement brulé. À terre, il entrepris de se relever mais il ne put que se reposer contre une stèle à peu près entière. Il chuchota alors :


"C'est la fin…"

Son attitude trahissait pourtant ses mots emplis d'une fausse confiance, il regardait fixement le champignon de fumée qui surmontait les flammes, craignant d'apercevoir la silhouette intacte du partisan…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Itsuki Kamiyama
Admin
avatar

Nombre de messages : 129
Age : 29
Localisation : Strasbourg
Statut : Partisan (Necrose) Libraire
Date d'inscription : 08/09/2008

MessageSujet: Re: Voyage au pays des merveilles [LIBRE]   Jeu 2 Avr 2009 - 21:54

Itsuki ne vit rien arriver, trop occuper a jouer avec des cranes et à se demander pourquoi une horde de paysans venaient squatter son cimetière favoris.
C'est alors qu'un cri vint lui vriller les tympans. un grand "Rocket Bomb!" aussi inutile qu'agressif et qui ne pouvait l'empêcher de penser a Dragon Ball ou tout autre manga de baston où le personnage est obligé d'hurler le nom de sa technique.

C'est ainsi qu'il se retrouva coller au sol par le souffle de l'explosion, les flammes se contentant de lui bruler ses vêtements sans pouvoir s'attaquer a sa peau, du fait de ses caractéristique démoniaques nouvellement acquise. Mais la pression commençait à détruire ses organes de l'intérieur. Il se retrouva au cœur d'un feu follet géant au beau milieu d'un cimetière ampli de cadavre a peine recouvert.

Il ne pouvait quasiment rien faire, la fin était là.
Non... Il ne pouvait finir ainsi... Il savait a présent qu'il devait les enterré tous. Jusqu'au dernier.
Il puisa dans ses dernieres forces pour prendre une ultime impulsion lors de l'explosion d'un poche de gaz humain. Et se retrouva a un metres de la fausse commune a ciel ouvert.
L'endroit le plus vivant de cette zone morbide au possible. Les effluves auraient suffit a assomer n'importe quel humain. Mais Itsuki en pouvait se laisser avoir maintenant...
Il a se jeta dans cette fosse putrescente et commençat a devorer l'energie vital de tout les être s'y nourissant. Vers, corbeaux, rats et autres rongeurs, personne n'y echappa. Dans un gigantesque eclaire noir qui s'eleva vers le ciel, toute vie fut anneanti dans les deux metres a la ronde.

Il se relava entierement nus. Il vit au loin Gokudera fixant la flamme immense avec une pointe de peur dans les yeux.
Il reussit a user de l'etendu de ses pouvoir pour se fondre dans l'ombre et approcher discretement de Gokudera, a petit pas, il arriva dans son dos. Et lui sussura delicatement à l'oreille, les mots qui resteront gravé a jamais sur le marbre de son tombeau quelques annés plus tard:

"CONNARD!!!!!!!!!!! Tu m'as cramé mes fringues!!!!!!!!!!!!!!!"

Itsuki lui decocha un pain et avançat vers la jeune Eden qui semblait perdu dans cette guerre.
Il s'arreta devant elle, fit une reverence puis un baise main et lui dit d'une voix douce:

"Désolé que tout ceci ait tourné a la mascarade. Comme vous pouvez le voir, il me faut allez me changer et changer d'air par la même occasions.
J'eprouve le desir que l'on se revoit sous peu. Pour une autre danse, ou même jouer ensemble. N'oublions pas que je manie la basse aussi bien que la faux.
Et bien, voici venu le temps de vous quitter.
Bonne soirée."


Itsuki se tourna et s'en alla avec tout la grace dont il etait capable avec les fesses a l'air.
Arriver devant les paysans en furie, il se contenta d'effleurer le sol devant lui pour liberer le passage. Les corps se décomposèrent a vu d'oeil et finirent de regenerer celui d'Itsuki.
Il jeta un dernier regard en arriere et lançat un clin d'oeil a Gokudera.
Puis, il disparu dans la brume pour ne plus revenir.

_________________
"There is nothing either good or bad, but thinking makes it so." -- William Shakespeare
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Voyage au pays des merveilles [LIBRE]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Voyage au pays des merveilles [LIBRE]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Voyage au pays des merveilles
» Humpty Dumpty (Alice au Pays des Merveilles) [LIBRE]
» Alice aux pays des merveilles / La traversée du Miroir
» La folie d'Alice aux pays des merveilles [Pv: Miku Takyo]
» Alice (Alice au Pays des Merveilles) [RÉSERVÉ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cthulhu Dawn :: Refuge des Humains :: Porte de la muraille :: Cimetière.-
Sauter vers: